≡ Menu

Cette semaine, je suis partie à la rencontre de Mariama Johanna Bah qui est comédienne et coach spécialisé en identité personnelle et professionnelle.

Dans cette interview, elle nous parle de son parcours et surtout comment elle a exprimé son identité profonde.
Et elle nous propose même un outil pour exprimer notre identité profonde 😉

Cliquez sur le lien suivant pour télécharger le guide gratuit “Les Meilleurs Conseils de 18 Experts pour Trouver Sa Passion”

Et voici la transcription texte de la vidéo :

  • Comment fais-tu pour aider les gens à exprimer leur identité profonde ?

Mariama Johanna Bah: Tout d’abord, j’accompagne en coaching, j’accompagne aussi en formation. Et moi à la base de tout ce que je fais :

je vois si la personne est vraiment connectée à son identité profonde, à sa source d’inspiration, à sa vérité parce que cela jaillit dans tous ce qu’elle choisit, que cela soit aussi bien dans son travail, dans ses relations familiales, professionnelles et dans ses choix de vie.

Donc à partir de là, moi je vais voir si la personne, elle est ok avec ce qu’elle vit ou ce qu’elle désire vivre. Et si ce n’est pas ok, qu’est-ce qui l’en empêche?

  • Qu’est-ce qui fait que l’on s’éloigne de notre identité ?

Mariama Johanna Bah: Alors, pour chaque personne c’est différent, moi j’ai envie de parler de moi ou des gens que j’ai rencontré.
Je pense que déjà à la base, il y a l’éducation, les blessures et les carences affectives qui font que petit à petit, on modélise quelque chose qui est plus acceptable, plus conforme; on s’adapte et puis quelquefois, on se sur adapte et ce qui fait que l’on s’éloigne de sa vérité et de soi.
Et ce qui fait que quand on est adulte, on n’est pas bien ! On n’est pas bien dans son travail, dans ses relations.

Et on a beau chercher à l’extérieur quelque chose pour nous réconforter ou pour nous “réparer”, cela ne fonctionne pas tant que nous on n’est pas allé reconnecter cette zone de soi qui a été oubliée ou endommagée ou blessée.

  • Comment savoir que l’on est connecté à notre identité ?

Mariama Johanna Bah: Pour moi, c’est une évidence ! Quand on est connecté à soi, on le sent ! Ce n’est pas mental, c’est quelque chose qui résonne, qui fait que, souvent, on est dans le plaisir, on est dans la joie. ça c’est vraiment des sentiments qui sont des alertes.
Quand je suis bien, quand je suis heureuse, quand j’ai fait le bon choix…tout est possible !

  • Peux-tu parler de ton propre parcours ? Comment tu t’es reconnectée à ta source ?

Mariama Johanna Bah: Moi ce qui s’est passée…déjà à la base, j’ai fait des études, j’ai un bac +4, je suis ingénieur maitre communication- information. J’ai travaillé dans la publicité pendant 4 ans et je n’étais pas heureuse.

Et pendant que je faisais de la pub, j’aimais beaucoup la radio, donc du coup, je me suis formée en cours du soir pour être animatrice radio. Et pendant 4 ans, j’étais animatrice radio et je n’étais pas heureuse 🙂
Et entre-temps, la dernière année, je me suis formé au théâtre. Le théatre a toujours été présent dans ma vie et là je m’étais dit, j’aimerais faire une école professionnelle et je me suis lancée. Donc, je prenais des cours le matin et je faisais de la radio le soir.

Et là, ça me plaisait beaucoup, et je me suis dit “si je veux tenter c’est maintenant” , je crois que j’avais 28-29 ans. Donc j’ai arrêté et j’ai essayé d’être comédienne. Et je n’étais pas heureuse ! 🙂
Et en fait, je me suis rendu compte qu’il y avait quelque chose qui ne fonctionnait pas. Et j’ai commencé à faire un travail sur moi, un travail de développement personnel, une psychanalyse…qui m’a permis de mieux me connaitre, d’être un peu plus détendue et d’être un peu plus MOI aussi parce que je me rendais compte que je n’étais pas du tout moi, que j’étais dans un personnage social… que j’avais envie d’être aimée, d’être acceptée.
Et puis, au fur et à mesure, les choses se sont détendues et puis il y a eu des choix de vies, des rencontres qui ont fait que… je ne pouvais plus me mentir !
Et j’étais accompagnée en tant qu’artiste comédienne par des coachs et ça me plaisait beaucoup cette posture d’accompagnement et j’ai décidé de me former. Et j’ai été formé et en même temps, j’ai accouché d’un petit bébé et je pense que les deux sont très liés. Parce qu’en accouchant, j’ai vraiment eu la sensation d’accoucher de moi-même. Et je pense qu’à partir de là, il y avait vraiment un nouveau départ.
Voilà, il y avait quelque chose pour moi qui s’est ouvert qui était maintenant de vraiment vivre ma vie. Même si c’était déjà le cas puisque je suis artiste, je suis allée vers mes envies, mes désirs mais il y avait encore quelque chose qui était fermé.
Et depuis que je suis vraiment connectée à ma vérité, à ma présence…que je suis vraiment en présence de ce que je vis chaque jour, il y a eu vraiment quelque chose qui s’est ouvert, qui est différent.
Et du coup, c’est cette qualité que j’ai envie d’amener dans mes coaching, dans mes formations; à se connecter à cette vérité, à cette présence qui fait qu’il y a quelque chose de vivant, de joyeux, de présent, de léger
Au lieu d’aller chercher “plus la souffrance”, “plus ci, plus ça”, pour moi (ce qui importait) c’était être en joie, sentir libre, authentique…vraiment aller vers l’essentiel de chacun en tout cas mon essentiel.
Et là où aujourd’hui je me sens dans mon essentiel de vie et les choses sont plus faciles!

  • As-tu un outil pour ceux qui cherchent leur passion ?

Mariama Johanna Bah: Alors, moi j’ai un outil très simple que tout le monde peut utiliser, il n’y a pas de master à faire ou de bac + 20 🙂
C’est un alignement. Il faut juste être à l’écoute de soi.
Quand j’ai envie de faire quelque chose ou que je dois faire quelque chose, je vérifie toujours si je suis alignée.
Alors l’alignement c’est quoi ? 🙂
C’est est-ce que ma TÊTE, est-ce que mon COEUR et est-ce que mon CORPS ont envie de faire cette chose ou ont envie d’aller dans cette direction ?
Est-ce que dans ma tête, je suis ok ?
Par exemple, je vais à un dîner, j’ai une invitation, ça fait 10 jours, je sais que je vais avoir des amis:

  • dans ma tête j’ai envie d’y aller
  • mon coeur ça me fait vraiment plaisir d’y aller
  • mais mon corps me dit “mais ce soir je suis crevée” ce n’est vraiment pas le bon moment et si j’y vais, je prendrais pas soin de moi.

Souvent, on va se forcer. Alors, des fois on va se dire “tant mieux, j’ai bien fait d’y aller” mais pour moi il y avait quelque chose qui n’était pas aligné.

Et à ce moment je choisis ce qui est juste pour moi, ça peut être d’y aller mais “ok, est-ce que je me repose un petit peu avant et après j’y vais ? Ou non je suis très fatiguée et si je vais y aller, je vais subir cette soirée, je reste chez moi”

Et on peut faire ça pour tout pour :

  • un travail
  • une passion
  • une relation

Est-ce que je suis alignée TÊTE, COEUR, CORPS ?

  • Est-ce que JE VEUX ?
  • Est-ce que JE DESIRES ?
  • Et est-ce que JE PEUX ?

C’est un outil de vibration….
Mais en fait on a souvent la réponse, on va souvent la chercher à l’extérieur mais la réponse c’est nous qui l’avons. C’est-à-dire qu’on l’a mais des fois on n’a pas envie de l’écouter.
On se dit “non, mais si je m’écoutais vraiment, je n’irais pas à cette soirée” alors pourquoi t’y vas ? 🙂

Et c’est la même chose pour les patients.
Je vous ai raconté un peu mon parcours, au début je me suis dit :

“ouais, c’est la pub, c’est super” mais pas du tout !
“ouais, c’est la radio, c’est génial” euh non !

Il y avait des choses que j’aimais dans chaque métier, mais il y avait des choses qui faisaient que TÊTE, COEUR, CORPS n’étaient pas aligné, mais à l’époque je ne connaissais pas cet outil mais je n’étais pas heureuse.Dans mon désir, je n’étais pas heureuse.

C’est pareille, en tant que comédienne, il y a des projets où je suis alignée et il y a des projets où je ne suis pas alignée et pourtant c’est ma passion d’être comédienne.

Mais, cet outil me permet de me dire “ok, ce projet je l’accepte et ce projet-là je ne l’accepte pas”. Parce qu’on peut être dans une passion et ne pas tout choisir qui est bon dans cette passion. Moi, je suis comédienne, je ne vais pas choisir tous les projets, je vais faire un choix.
Qu’est-ce qui va déterminer ce choix ? Avant tout c’est moi après ça va être l’autre, puis le sens du projet en fonction de mon identité donc de l’identité de chacun.
Mais pour savoir, il faut accepter d’écouter, il faut accepter de s’écouter.

  • Qu’est-ce qui fait que l’on ne s’écoute pas ?

Mariama Johanna Bah: ça peut être la peur de déplaire, la peur de ne pas être aimé mais on peut aussi avoir peur de sa puissance, on peut avoir peur de sa force.
Si je prends toute ma place et toute ma puissance, qu’est-ce qui va se passer ? Qu’est-ce qu’on va penser de moi ?
Encore une fois, l’histoire intervient. Est-ce que nous on a été habitué à écouter sa voix ? Est-ce qu’on nous a accompagné à écouter sa voix ? Là on parle de l’éducation, on parle des gens qui nous ont entourés, des professeurs, des gens qui ont été importants pour nous.

“Est-ce que ce que tu fais te fais plaisir ? Bah vas-y ! ça te fait pas plaisir? bah tu n’es pas obligé d’y aller!”
Est-ce qu’on nous a appris à avoir cette écoute là ?

Moi, je pense qu’il m’a fallu des années à retrouver cette écoute et que des fois encore j’ai des doutes : est-ce que c’est la peur qui parle ? Est-ce que j’évite ? Est-ce que j’ai envie ? Qu’est-ce qui se passe à l’intérieur ?
Des fois, je peux pas répondre tout de suite aussi, il faut que je prenne un petit temps. Est-ce qu’on a le temps de prendre le temps et de se dire “qui décide vraiment de faire ça à l’intérieur ? Ma peur ? Mon égo ? Mon envie ? Mon désir ? Voilà, on a pleins d’appellations maintenant ! 🙂 Mais est-ce que je veux vraiment ça au fond ?

Un grand MERCI à Johanna Mariama pour cette belle rencontre 🙂
Mariama Johanna Bah propose différents cycles pour accompagner chacun vers son identité profonde:

Mariama Johanna Bah

Mariama Johanna BahRetrouvez les conseils de 18 EXPERTS dans “Les Meilleurs Conseils de 18 experts pour Trouver Sa Passion”.

couverture

 

Et partagez vos ressenties, pensées, questions… dans les commentaires! 😉

{ 0 commentaires… add one }

Commentez cet article